Webzine

Bienvenue sur le webzine des Indispensables !

Vous y trouverez des trucs et astuces ainsi que des informations sur l’actualité des petits bobos.

Plaie superficielle : comment la soigner et quand consulter ?

 

Il est parfois difficile de juger soi même si une plaie nécessite une consultation médicale ou non, voire une visite aux urgences. Dans la plupart des cas, les plaies superficielles peuvent être soignées à la maison à l’aide d’un pansement cicatrisant. Il est donc essentiel de savoir identifier soi-même si la plaie est superficielle ou non. Un saignement abondant n’est pas obligatoirement un signe d’urgence, cela dépend de la localisation de la plaie et de sa profondeur. Différents critères sont donc à prendre en compte pour décider quoi faire.

 

Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube.

 

1- Qu’est-ce qu’une plaie superficielle ?

La peau est le plus grand organe chez l’homme. Elle permet de protéger l’organisme de tout type d’agression du monde extérieur (soleil, froid, bactéries virus). Elle est constituée de 3 couches : l’épiderme, le derme et l’hypoderme. Une plaie est une lésion de la peau, ouvrant ainsi l’organisme vers le milieu extérieur.1 Du latin, plaga qui signifie « coup », « blessure », une plaie est dite superficielle lorsque la lésion ne touche que l’épiderme et la zone superficielle du derme.

 

2- Pourquoi faut-il prendre soin des plaies superficielles autant que des plaies profondes ?

Une plaie, aussi petite soit-elle, rend l’organisme vulnérable contre toutes les agressions extérieures. Il est donc vital de tout mettre en œuvre pour refermer cette brèche le plus rapidement possible et ainsi éviter une infection qui pourrait se propager à tout l’organisme et avoir des conséquences graves sur votre état de santé.

 

3- Comment soigner une plaie superficielle2 ?

1ère étape : Arrêter le saignement

Si la plaie saigne abondamment, il faut, dans un premier temps, arrêter le saignement rapidement en exerçant une pression sur la plaie à l’aide d’un tissu propre. Si vous n’avez rien sous la main, vous pouvez utiliser un sac plastique.

 

Avec l’arrêt du saignement, le processus de cicatrisation naturelle est lancé puisque cela correspond à la première étape de la cicatrisation.
Pour en savoir plus sur le processus de cicatrisation, consultez notre article Comment faciliter la cicatrisation d’une plaie superficielle ?

 

2ème étape : Nettoyer la plaie pour éviter l’infection (sans oublier de la sécher)

Une fois le saignement stoppé, il est impératif de bien nettoyer la plaie avec de l’eau et du savon. Si vous êtes à l’extérieur (et que vous n’avez pas d’eau et de savon à proximité), vous pouvez nettoyer la plaie avec du sérum physiologique (NaCl à 0,9 %).
Les petites dosettes prêtes à l’emploi sont pratiques et prennent peu de place dans un sac à main. Si vous n’avez vraiment rien sur vous, nettoyez la plaie dès que vous en avez la possibilité, une fois rentré chez vous. Ce geste est essentiel pour prévenir l’infection.

 

 

3ème étape : Protéger la plaie

Utilisez un pansement cicatrisant pour protéger la plaie des agressions extérieures et la garder dans un environnement humide.

 

Pour en savoir plus sur le processus de cicatrisation avec les pansements cicatrisants, découvrez Coalgan® ADHÉSIF.

 

4- Dans quels cas faut-il consulter2 ?

Il est recommandé :

De consulter en urgence si la plaie :

  • Est étendue (> moitié de la paume de la main)
  • Touche l’œil, le visage ou le cou
  • Est située sur l’abdomen ou le thorax
  • Est située sur le crâne, avec un saignement abondant ne pouvant être arrêté
  • Saigne par pulsations, au rythme des contractions du cœur, signe éventuel d’une artère ou artériole (petit vaisseau sanguin) endommagée
  • Saigne abondamment et que le saignement ne s’arrête pas après 10 minutes de compression sans interruption.

 

De demander l’avis d’un médecin ou d’un pharmacien si :

  • La plaie présente des signes d’infection (rougeur, douleur, gonflement autour de la plaie, suintement jaune)
  • Vous n’êtes pas à jour de votre vaccination contre le tétanos et vous vous êtes blessé avec un objet souillé (le tétanos est une infection aigue grave non contagieuse causée par une bactérie présente dans la boue, la poussière, le sol, les excréments des animaux et des humains. Cette bactérie peut rentrer dans le corps par une plaie et le pronostic vital est alors engagé)3.
  • Vous êtes diabétique ou immunodéprimé
  • Vous ne constatez pas d’amélioration au bout de 48h
  • La plaie n’est pas cicatrisée au bout de 2 semaines

 

Après avoir soigné la plaie quelle qu’elle soit, même si elle ne saigne plus, il est important de la protéger avec un pansement cicatrisant et de le changer tous les jours pour surveiller l’évolution de la plaie.

 

Références :
1- Plaies, cicatrisation et pansements, Elsevier Masson – page 6
2- https://www.ameli.fr/assure/sante/bons-gestes/soins/soigner-plaie  11/07/22 – consulté le 15/11/2022
3- https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/tetanos – consulté le 21/11/2022

NET22COG19A – Déc.2022